Plateforme d’Information et Soutien
aux Tuteurs Familiaux

Sa santé

Dans le cadre de la protection de la personne vous pourrez être amené à assister la personne protégée dans les décisions médicales.

Il est essentiel de vous référez au jugement de protection.

Attention, si vous n’avez que la protection des biens vous ne pourrez pas intervenir sur le domaine de la santé.

Assurez- vous que la mesure de protection prononcée par le juge est toujours adaptée.

 CURATELLETUTELLE
Choix du médecinLa personne protégée choisit son médecin
A défaut en tant que tuteur vous pouvez choisir pour elle.
La personne protégée choisit son médecin
A défaut en tant que tuteur vous pouvez choisir pour elle.
Personne de confianceLa personne protégée désigne seule sa personne de confiance
Le tuteur ou le curateur familial peut être désigné comme personne de confiance
• La personne protégée peut désigner une personne de confiance uniquement avec l’autorisation du juge.
• Si une personne de confiance a été désignée antérieurement à la mesure de protection, vous demanderez au juge de confirmer ou révoquer cette désignation.
Le tuteur ou le curateur familial peut être désigné comme personne de confiance
Information médicaleLe médecin délivre l’information médicale à la personne protégée.
L'information doit être adaptée aux facultés de compréhension de la personne.
La personne protégée exerce personnellement ses droits.
Vous ne pourrez pas
recevoir du médecin des informations sur l'état de santé de la personne protégée sauf si celle-ci l’autorise
Le médecin délivre l’information médicale à la personne protégée.
L'information doit être adaptée aux facultés de compréhension de la personne.
La personne protégée et vous-même tuteur, recevez l’information du médecin
Les actes médicaux

• La personne protégée et le tuteur acceptent les soins
Pas d’intervention du curateur.
La personne en curatelle doit-elle même consentir à l'acte médical.
Si elle n’est pas apte à donner son consentement, vous devrez en tant que curateur saisir le juge pour demander un alourdissement de la mesure de protection
> modification de la mesure de protection
En tant que tuteur vous devez être parfaitement informé de la nature de l’acte, des risques liés à l’intervention, des conséquences liées à la non intervention.
1. Le consentement de la personne protégée doit être obligatoirement recherché.
2. Le médecin atteste du consentement suffisamment éclairé

*Si la personne protégée peut exprimer sa volonté : elle consent ou refuse seule l'acte de soin

* Si la personne protégée n'a pas les capacités de discernement suffisantes : c'est au tuteur de donner son autorisation aux soins.
• Le tuteur refuse les soinsPas d’intervention du curateurVotre refus risque d'entrainer des conséquences
graves pour la santé de la personne : le médecin délivre les soins indispensables
• La personne protégée refuse les soinsToute personne a le droit de refuser les soins.
Le médecin devra respecter la volonté de la personne après l’avoir informée des conséquences de ses choix et de leur gravité.
Pas d’intervention du curateur
Toute personne a le droit de refuser les soins.
Le médecin devra respecter la volonté de la personne après l’avoir informée des conséquences de ses choix et de leur gravité.
En cas de désaccord vous saisirez le juge. Celui-ci autorisera la personne protégée ou vous à prendre la décision finale.
Directives anticipées
> Formulaire
L’acte est strictement personnel et doit se faire sans assistance La personne protégée peut rédiger des directives anticipées avec l'autorisation du juge
Don d’organe du vivant de la personneImpossible pour une personne protégéeImpossible pour une personne protégée
Don du sangImpossible pour une personne protégéeImpossible pour une personne protégée